Le Dancefloor Développement Durable voila un concept qui ne nous revient pas souvent aux oreilles.

Récemment moi et ma chère et tendre avons mis le développement durable au cœur de notre vie de tous les jours. Alimentation, vêtements, etc…

Le clubbing quant à lui n’a pas la réputation de favoriser le développement durable, hormis de tourner en heures creuses sur le compteur. Très peu d’établissements proposent des solutions novatrices afin de radicalement changer les habitudes de tous. L’éclairage LED a grandement aidé néanmoins de par le fait que son achat est devenu abordable. J’en ai également profité! Rien de plus agréable que de débrancher les projecteurs sans se griller les pattes. Bref.

Les articles dans le domaine sont pour la plupart ancien mais sont toujours d’actualité. L’ouverture en 2008 d’un club à Rotterdam auto-alimenté appelé le Watt présente toute sa structure sous l’étendard du « bon pour la planète ».


En effet, celui présentait un dancefloor un peu particulier. Basé sur l’énergie kinétique, celui-ci permet aux danseurs présents sur la piste de produire de l’électricité pour leur club. Malheureusement ce dernier est depuis fermé définitivement, inutile de foncer passer votre weekend a Rotterdam avec ce seul objectif.

Mais qu’en est il de ce dancefloor? Celui-ci est développé par l’entreprise Energy-Floors basée également à Rotterdam. Cette entreprise plus que jamais d’actualité s’est illustrée plus récemment à Coachella sur la scène d’Heineken avec ce même système. Son crédo actuel est surtout aujourd’hui d’être représenté dans les salons automobiles, les musées et les festivals. La solution malgré que je n’en connaisse pas le prix doit s’avérée extrêmement coûteuses à l’installation sans parler de l’entretien au long terme.

 

 

Alors concrètement, comment ça marche?

Pour ce que j’ai compris, la pression exercée par les pas des danseurs sur la piste est couplée à un système hydraulique pour chaque dalle LED. Le tout auto alimente la dalle permettant ainsi d’en varier les effets de lumière.

Et ensuite?

La société à l’heure actuelle varie énormément ses possibilités de prestations, sport, clubbing et même cours de récréation (si si) avec un total de 29 pistes installées autour du monde.
De plus la société à même son propre club auto alimenté et mobile s’il vous plait! Celui-ci sous forme de container avec son sol auto-alimenté et le reste via des panneaux solaires situés sur le toit.


Pas de danseurs sur la piste, pas de lumières.
Si c’est pas ça le progrès…

Le Dancefloor écolo ou Energy-Floor
Étiqueté avec :                                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :